une frappe turque fait dix-sept morts dans le nord du pays

Une frappe turk sur une position tenue par les forces du régime dans le nord de la Syria a fait dix-sept morts, mardi 16 août, a announce l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH). According to l’ONG, la frappe « visait une position du régime syrien (…) close to the Turkish border » : le village de Jarqali, à l’ouest de la ville frontalière de Kobané.

The director of the OSDH, Rami Abdel-Rahmane, did not specify whether the victims were present. « issu[e]s des forces du régime ou si ce sont des combattants kurdes qui controlent la zone ».

Read also: Article reserved for our subscribers La Syria, clé des divergences entre la Turquie et ses alliés occidentaux

Les Forces démocratiques syriennes (FDS), dirigées par les forces kurdes, ont aussi communiqué sur cette frappe et ont annoucement dans un communiqué que « des avions militaires turcs » avaient mené “Douze frappes aériennes contre des positions de l’armée syrienne deployed sur la bande frontalière à l’ouest de Kobané”. Les raids ont fait «des victims»a declaré le porte-parole des FDS, Farhad Shami, sans fournir plus de details.

L’agence de presse officielle syrienne SANA, citant une source militaire, confirmed, elle, la mort d’au moins trois soldats syriens et de six blessés. « Any attack against a position held by our armed forces will be met with a direct and immediate response on all fronts »added SANA.

Menace d’une offensive d’envergure

S’il s’avère que les combatants tués sont issus des forces du régime, l’attaque marquerait l’une des escalades les most importantes depuis des affrontements entre Ankara et Damas en 2020, à la suite d’une frappe du régime syrien qui avait tué trente-trois soldats turcs dans la province nord-ouest d’Idlib.

See also  Cristina Kirchner, la vice-présidente de l'Argentine, victime d'une attempted d'assassination

De violent combats avaient éclaté dans la nuit de lundi à mardi entre les FDS et les forces turques, qui ont intensifié leur bombardements contre des positions kurdes après qu’une de leur position, côté turc de la frontière, a été attackede, selon l’ OSDH. L’attaque kurde en territoire turc costue la vie à un soldat, selon le ministère de la défense turc. « Thirteen terrorists have been neutralized » lors des attaques de représailles d’Ankara en Syrie, a vindiqué le ministère, ajoutant que les opérations dans la région se poursuivaient.

The Kurdish forces control the major part of the north-east of Syria, which has been broken since the war broke out in 2011. These last years, the forces of the regime have been deployed in areas controlled by the Kurds near the Turkish border. dans le cadre d’accords destinés à endiguer les offensives transfrontalières d’Ankara contre les combattants kurdes.

Read also: Article reserved for our subscribers Bernard Kouchner et Patrice Franceschi : « Si nous laissons la Turquie envahir le Kurdistan syrien, on peut être certain du retour de l’Etat islamique »

Turkey has launched a series of offensives in Syria against the Kurdish forces and the Islamic State jihadist group since 2016. The Turkish president, Recep Tayyip Erdogan, Menace depuis mai de conduire une offensive d’envergure visant les Kurdes dans le nord-est de la Syria.

Depuis le début de la guerre, son pays s’est farouchement opposé au président syrien, Bachar Al-Assad, soutenant les rebelles. But last week, the Turkish foreign minister, Mevlüt Çavuşoğlu, called for reconciliation between the Syrian government and the opposition, which irritated the rebels and led to anti-Turkish demonstrations.

See also  Une onde tropicale s'approche de la Martinique qui est placée en vigilance jaune

Le Monde avec AFP

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *