The head of Al-Qaida, Ayman Al-Zawahiri, was killed by an American drone in Afghanistan

Le président américain, Joe Biden, a confirmed lundi 1er août l’information qui avait fuité quelques heures plus tôt dans les médias américains : le chef d’Al-Qaida, Ayman Al-Zawahiri, a été killed au cours du week-end lors d’une frappe de drone à Kabul.

« Samedi, sur mes ordres, les Etats-Unis ont mené à bien une frappe air sur Kabul, en Aghanistan, qui a tué l’émir d’Al-Qaida, Ayman Al-Zawahiri »at-il launched lors d’une courte allocution depuis la Maison Blanche. « Justice a été rendue et ce dirigeant terroriste n’est plus »added Joe Biden.

Cet Egyptien de 71 ans était considérable comme le cerveau des attentats du 11 septembre 2001 qui avaient fait près de 3 000 victimes. Zawahiri avait pris les commandes de l’organisation terrorist à la mort d’Ossama Ben Laden, tué lui-même lors d’une opération terrestre conduite par Washington au Pakistan. Héritant en 2011 d’une organization affaiblie, il avait multiplié les « franchises » et les alléances de circonstantes, de la péninsule arabique au Maghreb, de la Somalia à l’Afghanistan, en Syrie et en Irak.

Dans son intervention télévisée tenue depuis un balcony de la Maison Blanche à Washington, Joe Biden highlighted le rôle majeur joué par le chief terrorist au sein d’Al-Qaida depuis les attentats : « Zawahiri était constantement avec Ben Laden durant tout ce temps après le 11-Septembre. De sa cachette, il coordonnait Al-Qaida dans le monde entier. Sa mort constitue un serious reverse pour Al-Qaida et va deteriorer la capacité du groupe à operérer. »

Aucune victime civile, selon Biden

L’attaque au drone a été menée dans la capitale afghane sans aucune présence military américaine au sol, a précisé un responsable américain, prouve de capacité des Etats Unis à « Identify and localize even the most wanted terrorists in the world and take measures to eliminate them ». Ayman al-Zawahiri avait été repéré « à de multiple reprises et pour de longues durées sur le balcon où il finallyt été touché » par la frappe dans la capitale afghane, at-il ajoute.

See also  Domination of chef on the Marine alley about proposals on l Ukraine

« Cette mission a été très bien préparées’est félicité Joe Biden. J’ai donné le feu vert il ya une semaine de cela. Il n’y a aucun civil touché, aucun dommage collateral, aucun membre de la famille d’Ayman Al-Zawahiri n’a été blessé. » L’opération est l’œuvre de la CIA, les renseignements extérieurs américains. Le département d’Etat offered a reward of up to 25 million dollars for any information leading to the arrest or conviction of the head of Al-Qaida.

The disappearance of Ayman Al-Zawahiri will help the très nombreuses victims and close victims of September 11 to mourn, according to the American president: « Ground Zero à New York sera toujours là pour nous rappeler la promesse que nous avons fait aux pères, mères, frères, sœurs, amis, collèges de ceux qui ont péri en ce 11 septembre 2001. Ecoutez-moi bien, nous serons toujours là pour proteger nos concitoyens. Nous n’abandonnerons jamais. J’ai l’espoir que cette action décisive [leur] Permette de tourner la page. »

Un an après le chaotic retrait d’Afghanistan

La mort du chief d’Al-Qaida intervient près d’un an après le retrait chaotice d’Afghanistan des forces américaines, qui avait permis aux talibans de reprendre le contrôle du pays vingt ans après.

Read also Article reserved for our subscribers Al-Qaida hopes to profit from the victory of the Taliban in Afghanistan

Ce départ n’empêche pas que des actions puissent toujours être menées sur place, a rappelé Joe Biden dans son allocution : « Peu importe le temps que cela prendra, peu importe où vous vous cachez, nous serons toujours là pour rendre justice, si vous nous attaquez. J’ai fait une promesse, nous continuerons de mener des actions de contre-espionnage en Afghanistan. My administration will continue to attack the interests of Al-Qaida. Nous n’arrêtons jamais, nous n’abandonnons jamais, nous ne le lâcherons rien. »

According to an American responsible, the presence of Ayman al-Zawahiri in Kabul constitutes one « Violation Claire » des accords conclus avec les talibans à Doha en 2020, en vertu desquels les islamistes s’était engagés à ne pas accueillier Al-Qaida sur leur sol, a noté ce responsible.

See also  Pollution is on the rise as 7,000 new cases are counted in 4 days

L’organisation terroriste avait déjà perdu son numéro 2, Abdullah Ahmed Abdullah, tué en août 2020 dans les rues de Téhéran par des agents israelis lors d’une mission secrète commanditée par Washington, information révélée à l’époque par le New York Times.

Les Etats-Unis avaient par ailleurs annoucement mi-juillet avoir tué le chief du groupe Etat islamique (EI) en Syrie, Maher Al-Agal, lors d’une frappe de drone, opération qui avait « Affaibli de façon considerable la capacité de l’EI de préparer, financer et conduire ses opérations dans la région »selon un porte-parole de l’armée américaine.

Read also: Article reserved for our subscribers Les 20 ans du 11-Septembre : d’Al-Qaida à l’Etat islamique, l’héritage sanglant de Ben Laden

Le Monde avec AFP

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *