Steve Bannon, l’ex-conseiller de Donald Trump, se déclare prêt à témoigner

Le revirement est spectaculare. Steve Bannon, l’ancien conseiller de Donald Trump, s’est declared ready to appear before the special commission of the Chamber of Representatives qui enquête sur l’assaut mené sur le Capitole, le 6 janvier 2021 par les partisans de l’ancien president american.

Les membres de la commission ont dit, dimanche 10 juillet, avoir appris cette decision par une lettre d’un avocat de Steve Bannon qui est poursuivi pour avoir refusé depuis des mois de témoigner et de transmitre des documents à ladite commission.

Read also Article reserved for our subscribers Aux Etats-Unis, Steve Bannon défie la commission d’enquête sur l’assaut contre le Capitole

Cette dernière – qui compte sept démocrates et deux républicains – se réunira notably judi 14 juillet pour examiner la période de plus de trois heures pendant laquelle Donald Trump n’a pas agi alors qu’une crowde de ses partisans prenait d’assaut le Capitole. Elle se préparate à diffuse certaines révélations contre l’ex-président. Le témoignage de Steve Bannon serait danc extremely précieux. « Je m’attends à ce que nous entendions parler de lui, et nous avons de nombreuses questions à lui poser »said representative Democrat Zoe Lofgren.

Jusque-là, l’ancien stratege de la Maison Blanche brandissait l’argument du privilege exécutif, invoked by Donald Trump, pour justifyer son refus de coopérer. Ce privilège, simple principe non défini par la loi, protège la confidentiality des échanges entre le president et ses proches.

Read also: Article reserved for our subscribers Assaut contre le Capitole : l’heure de vérité aux Etats-Unis

La fin du privilège exécutif

La commission soutient qu’une telle défense est douteuse car, au moment des faits, Steve Bannon n’était plus conseiller du president – ​​poste quitté en 2017 –, mais animateur d’un podcast conspiracyniste immensément populaire. According to the commission, Steve Bannon était donc un simple citoyen lorsqu’il conseillait Donald Trump à la evell de l’émeute du 6 janvier 2021.

See also  closure of the clinic of Mississippi at the heart of the revolution of the Supreme Court

D’après une lettre recue par l’avocat de Steve Bannon, samedi, l’ancien président républicain – qui denônce en permanence l’impartialité de la commission d’enquête – a declarée qu’il rennonçait à ce privilege exécutif. « Si vous parvenez à un accord sur une heure et un lieu pour votre témoignage, je renoncerai au privilège exécutif pour vous, ce qui vous permet d’aller témoigner honnêtement et équitablement, à la demande de la commission non élue de voyous et de pirates politiques, » est-il écrit dans la lettre.

Read also: Article reserved for our subscribers Assaut du Capitole : une plongée sidérante dans les mensonges de Donald Trump

Depuis l’ouverture des audiences, la commission d’enquête a entendu de très nombreuses personnes linked à l’attaque du Capitole. Le mardi 28 juin, le témoignage de Cassidy Hutchinsonex-assistant de Mark Meadows, le chef de cabinet du president lors des derniers mois de son administration, a révélé le role explosif de Donald Trump dans les émeutes.

Le représentant démocrate Jamie Raskin a sugrét que Steve Bannon « avait changé d’avis, et après avoir vu, vraisemblamente, toutes ces personnes se manifester, y compris Cassidy Hutchinson, a décidé qu’il voulait venir ».

Il pourrait choisir de ne pas répondre aux questions

La commission souhaite entendre Steve Bannon parce qu’il « avait des connaissances précis sur les événements prévés pour le 6 janvier avant qu’ils ne se produtien ». Elle cite en exemple des propos qu’il avait tenus sur son podcast, la veille de l’émeute.

« Ça ne va pas se passer comme vous pensez que ça va se passer. OK, ça va être assez extraordinairement différence. Tout ce que je peux dire, c’est de bien s’accrocher »avait-il declarée dans le program. « L’enfer va se déchaîner demain. (…) Tant de gens ont dit : “Mec, si j’étais dans une révolution, je serais à Washington.” Eh bien, c’est votre époque dans l’histoire », avait-il ajoute.

See also  Unsurveys XIIIe bicycle dicouvert per un homme se baladant avec son detectur de mitaux - photo
Read also: Article reserved for our subscribers « L’assaut contre le Capitole n’était qu’un test, une répétition »

Nevertheless, le degré de cooperation dont fera preuve Steve Bannon devant la commission spéciale est inconnu. Il souhaiterait plutôt comparaître lors d’une audience publique devant la commission, mais cette dernière précise qu’il doit d’abord passer par un entretien privé, generally dans le cadre d’une deposition sous serment. Il est possible que l’ancien stratége choisisse de comparaître mais refuse de réponder aux questions, invoquant le fifth amendment de la Constitution américaine, contre l’auto-incrimination.

Nos articles sur les auditions de la commission d’enquête sur l’assaut du Capitole

Le Monde avec AP

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *