Rev. Biden, who visited the Prince’s Church in Rioad

Les spiculations on a tel placement in juin alien bon train, but salon New York Timesin this dysormais act: the president of Etats-Unis, Joe Biden É a dicidé daller à Riyad ce mois-ci pour rebâtir les relations avec le royoum patrolier au il cherche àfire baisser les prix de lissence dans son pays à isoler la Russie sur la scine internationalale.

Joe Biden re rendra dici à la fin du mois de juin en Arabie saoudite oy il rencontrera le prince hritier Mohammed Ben Salman Al Saoud («MBS»), revenant sur sa promesse de traiter le royaume en Paria et ne ne pas sadresser au dirigeant controversies, on rapporté jeudi 2 juin des médias amricains. Il centrientiendra avec dautres dirigents de pays arabes dont l’Egypte, la Jordanie, l’Irak et emirats arabis unis, ajouté le quotidien. The most sought after items are usually the voyage dàj fin fin fin ju ë ëë en pour G G G G77 G G G G G7

Le Washington Post ai fait dutat du duo placement in citant des responsables anonyms, soulignant que le Tête–tête a prince prince interviendrait après plusieurs missions «Discrètes In the riches of the Golfe son conseiller for Moyen-Orient, Brett McGurk, and his commissioners for their affirmations, Amos Hochstein,’s plaid inlassification for a production of brutally afile bifisser.

Un dabut de mandat sous le signe du conflit avec Riyad

«The president is impatient to see the transliteration of the dialogues with the Moyen-Orient, but I’m not sure about the announcer’s, a Djclaré jeudi la porte-parole de la Maison Blanche, Karine Jean-Pierre. But Joe Biden «Dtermine quil est dans lintért des Etats-Unis d’changer avec un dirigeant rangtranger et quen tel engagement peut apporter des results, alers in fera, a déclaré ‘l’Agence France-Presse un haut responsive de l’administration Biden sous couvert de l’onymat. Sans confirms the placement, which is responsive to this question Aucun doute sur le fait que diimportants intrts [des Etats-Unis] If you have any questions about l’Arabie saudite.

Lire aussi Article rservé à nos abonnés Administration Biden prend ses distances avec «MBS» in mettant en cause dans l’assassinat de Jamal Khashoggi

Avant son selection, Joe Biden avait jugé que l’Arabie saudite devait tratre traitée comme un etat Paria en raison de l’assassinat du journaliste saudien Jamal Khashoggi. Une fois au pouvoir, le dimocorate a publie en fivrier 2021 rapport du renseignenement amricain accusant «MBS» davoir «Validé le meurtre. Washington avait alors évoqué un «Recalibrage The relationship with the partisan Stoligique du Golfe, for the tour of the page on the grand proximity of Donald Trump sans aller jusqu’l rupture. Joe Biden’s exposure to the privacy of his business or roy’s salmon et non pas a prince, the fact of the day and the interlocutor’s privacy privacy of the public domain.

See also  For the finishing touches on Finland, select 'tsunami gopolitique'

Droits humains et pitrole saoudien

Les Etats-Unis intends to affirm the intention of remettre drots humains au cur de lur dialogue avec dirigeants saudiens, and multiply efforts to guerre au ymen, o Riyad soutient militairement the government face aux rebel. La dicision du placement in Arabie saudite, si elle est confirm, interweint daillers au moment communicat internale araché le renewal de deux mois dine fragile drive au ymen. Joe Biden at saludi jeudi «Leadership courageux des dirigeants saoudiens à cet égard.

Lire aussi: Article rservé à nos abonnés ‘Lagitation diplomatique des pays du Golfe est produces dune somme fiblesses

Elle intervient aussi alors que l’OPEP +, cartel des pays exporters petrole mené r Riyad, a dicido jeudi doper sa production apras ais moi datentisme malgré lnvolée des prix, Rapont ainx aux appeals. Jeudi, responsive amicain sous couvert d’ononymat a minimis l’enjeu des droits humains, affirmant que l’administration Biden s’inqui dete de la question en Arabie «Commemorate the number of times we parted with our introits. L Il ya aussi des prioritize stratigive auxquelles in important rapondre, et nos contacts and not travel diplomatique s’est rmscement intensifyat-ajouté.

But face-to-face avec «MBS» risque de fire grincer des dents au Congreès amicain, jusque dans rangs dmocrates du prisident o la personalinil sulfureuse du prince hritier est très critique. Lors dune rare interview with a media outlet publisher en mars par la revue The Atlantic, Mohammed Ben Salman Al Saoud avait laissé entendre quéne dégradation des relations with l’Arabie risquaitte nuire Joe Biden. «C’est à lui de penser aux intrêts de l’Amrique, avait-il dit. Pri dire dire 79 ans ans ans ans ans All my tout simulate égal. ⁇

Le Monde avec AFP

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *