Quelques jours après la visite de Pelosi, une delegation du congrès américain arrive à Taïwan

C’est une visite qui n’était pas anóncée. Les parlementaires américains – un senator et quatre représentantes, des démocrates et un républicain – vont notably rencontrer le président Tsai Ing-wen et le ministre des affaires étrangères Joseph Wu, selon le ministère taïwanais des affaires étrangères. Cette delegation du congrès américain est arrivée dimanche à Taïwan, et restera jusqu’au lundi 15 août, selon l’institut américain à Taïwan, l’ambassade des États-Unis dans l’île.

La visite survient quelques jours après la fin de vastes manoeuvres militaires, les most importantes jamais réalisées par Pékin autour de Taïwan. The riposte was triggered by a visit from the president of the American Chamber of Representatives, Nancy Pelosi, who la Chine furieuse. Le pays estime que Taïwan, peuplée d’environ 23 million d’habitants, est l’une de ses provinces, qu’elle n’a pas encore réussi à reunifier avec le reste de son territoire depuis la fin de la guerre civile chinese ( 1949).

Read also: Article reserved for our subscribers Nancy Pelosi à Taiwan : Pekin accroît ses menaces

Là encore, la Chine répond avec colère. L’agence officielle Xinhua a publié un commentaire avec pour titre : « American politicians should stop playing with fire on the question of Taiwan ». A l’inverse, le ministre taiwanais des affaires étrangères a lui, salué dans un communiqué, la décision américaine :

« While China continues to raise tensions in the region, the American Congress has sent a high-level delegation to Taiwan, demonstrating a friendship that is not afraid of China’s threats and supports it. résolu des Etats Unis envers Taiwan ».

Taipei, the capital of Taiwan, has accused China of pretexting the visit of Nancy Pelosi to engage in an invasion. En réponse, les Etats-Unis ont réaffirmé leur engagement dans la région : les parlementaires américains discuteront « des relations entre les Etats-Unis et Taïwan, des questions de sécurité régionale, de commerce et d’investissement, du changement climatique »d’après un communiqué de l’institut américain.

See also  A loube de l'été, the grandest dessertion of seasonal tours in Europe in Europe
Read also: Article reserved for our subscribers Comment les Taïwanais perçoivent la visite de Nancy Pelosi

22 aircraft and six Chinese ships operating near the Strait of Taiwan

Des responsables américains se réndre frequently dans cette île, mais la Chine avait juiced que la visite de Mme Pelosi, la most haute responsable américain à se rendre sur l’île depuis des décenés, était une provocation majeure. Opposé à toute initiative donnant aux autorités taïwanaises une légitimité internationale, Pékin est vent debout contre tout contact officiel entre Taïwan et d’autres pays.

Face aux maneuvers launched by Pékin en représailles, Taiwan avait organized ses propres exercices, simulant alors l’organisation de sa défense face à une invasion chinoise. Pékin n’a mis fin à ses exercices qu’après avoir réiteré ses menaces envers Taipei et declaré qu’elle continuerait à patrouiller dans le détroit de Taïwan.

Dans son point quotidien, le ministère taïwanais de la défense a affirmed Sunday avoir detected 22 avions et six navires chinois operating près du détroit. 11 des avions ont dépassé la ligne mediane, une démarcation non officielle entre Taïwan et la Chine que Pékin ne recognate pas.

Comment Pékin envisage de reprendre l’île

Le Bureau des affaires de Taiwan, un organism du gouvernement chinois, a publié mercredi un « Livre blanc » détaillant la manière dont Pékin envisage de reprendre l’île, notably via des incitations économiques. Il y est inscrit :

« Nous sommes disponible à créer un vaste espace (de cooperation) afin de parvenir à une réunification pacifique. Mais nous ne laisserons aucune marge de maneuver aux actions séparatistes ayant pour objective une pseudo-indépendance de Taïwan. La force serait utilisate en dernier recourses, en cas de circonstantes impérieuses. Nous serions constraints de prendre des mesures drastiques face aux provocations des séparatistes ou de forces extérieurs, si ceux-ci venaient à franchir nos lignes rouges ».

Le dernier Livre blanc sur Taïwan publié par la Chine remonte à 2000.

See also  closure of the clinic of Mississippi at the heart of the revolution of the Supreme Court

Washington avait repliqué vendredi en annonçant un reinforcement de ses commerciales relations avec Taïwan et de nouveaux aériens et maritimes dans le détroit, en réponse aux actions « provocateurs » de la Chine.

Le Monde avec AFP

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *