Plus d’appel entre Macron et Poutine car la France est un pays « inamical », d’après le Kremlin…

8h14 : De quoi vont parler Erdogan et Poutine ?

Le chef de l’Etat turc retrouve son homologue russe à Sochi sur la mer Noire. A menu de cette rencontre : paix en Ukraine, mais aussi guerre en Syrie. La Turquie veut tenter d’obtenir l’ouverture de négociations en vue d’une trêve, entre le président russe et l’Ukrainien, Volodymyr Zelensky, si possible à Istanbul. Mais ces efforts sont compliqué par les menaces répétées d’Ankara d’opération militaire en Syria, où les intérêts russes et turcs sentrechoquent.

Moscow has largely supported the Syrian president Bachar al-Assad in the face of groups supported in part by Turkey. Et à Téhéran, le mois dernier, Recep Tayyip Erdogan a été clearly mis en garde par le président russe contre toute nouvelle opération militaire en Syria visant à repusser les combattants Kurds du PKK que la Turquie considéraire comme des «terrorists».

D’autre part, pour certains médias turcs, ce que veut vraiment Vladimir Putine ce sont des drones de combats Bayraktar-TB2 qu’Ankara a fourni à l’Ukraine, très efficaces face aux chars russes. Si un responsable turc assure que le president plaisantait, le spokesperson du Kremlin Dmitry Peskov a de son côté assured que « la cooperation militaire et technologique figure toujours à l’agenda des deux pays ».

See also  évacuation «report é de Marioupol assignment, for non-respect of cases-le-feu russe; manifestation à Kherson occupy

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *