« Nous sommes très loin de la paix », constate le chef de l’ONU après une discussion avec Putine…

20h31 : A Izioum après le départ des Russes, des querelles resurgissent

Un peu après la visite du president Volodymyr Zelensky, des dizaines d’habitants, des personnes agées pour la plupart, se sont rassemblelés sur cette même place du center d’Izioum. A défaut de voir le président Zelensky, dont la visite n’avait pas été announcee à l’avance, ils souhaitaient voir le mayor, Valeri Martchenko, pour lui faire part de leur doléances : rôtablissement des services, aide de l’Etat. Celui-ci ne viendra pas.

Le ton monte sur la place publique. Fallait-il accepter l’aide des Russes pendant l’occupation ? Les avis divergent. Et sur la place, ceux qui ont accepté l’aide humanitaire de Moscou sont pointés du digt.

-Vous voulez que je meure, c’est ça ? se défend Svitlana Ficher, 55 ans, une femme qui a bénéficié d’aide russe.

– Arrête de crier !

-Votre question est : suis-je pour les Russes ? Non, je suis désolé, je suis dans mon pays.

-Elle veut être nourrie par les Russes, dit un autre homme.

-Vous avez vendu l’Ukraine pour de la nourriture, hurle une autre femme.

Un femme s’interpose pour défendre Svitlana, mise en accusation par la foule :

-Et vous avez mangé quoi pendant tout ce temps ?

-Nous avons mangé les produits de notre propre terre!, répond un homme.

See also  La Russie affirme que sanctions pourraient provoker la chute de l'ISS

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *