L’Espagne s’oppose à la remise du corps de l’ex-president Angolais José Eduardo dos Santos à la famille

La justice espagnole s’est opposite, vendredi 15 juillet, à la remise du corps à la famille de l’ancien président Angolais José Eduardo dos Santos, mort le 8 juillet à Barcelona, ​​le temps d’efficatur des analyzes complémentaires à l’autopsie et d’identifier «Le ou les members de la famille» à qui remettre la dépouille.

Le Tribunal supérieur de justice de Catalonia « n’accepte pas de mettre à disposition de la famille le cadavre de l’ex-président de l’Angola, M. dos Santos »at-il announced dans un court communiqué.

Read also: Article reserved for our subscribers L’ancien president Angolais José Eduardo dos Santos is dead

« Bien que le rapport préliminaire de l’autopsie indique que la mort de M. dos Santos est naturelle, le magistrate a donné son accord pour des analyzes complémentaires, étant donné qu’une complainte avait été déposé pour de possibles menaces sur cette personne »pursuit le communiqué.

Une de ses filles, Tchizé dos Santos, avait, en effet, porté complainte en Espagne quelques jours avant le decès de son père pour « tentative d’homicide ». She accuses the médecin personnel of her father and her last wife, Ana Paula, of being responsible for the deterioration of her health. C’est elle aussi qui avait réclamé une autopsy, jugeant le decès de son père « suspect ».

Elle est d’ailleurs opposite au retour du corps de son père en Angola. Il souhaitait « être entreré dans l’intimité en Espagne »où il vivait depuis 2019, et non dans son pays « with national funerals that could favor the current government » du president Joao Lourenço, selon un communiqué de ses avocats.

See also  Vladimir Poutine exigera, dès vendrei, le paiement du gaz russe en rubles; Paris and Berlin «é é

De nouvelles analyzes demandées

Les résultats préliminaires de l’autopsie ont fait état d’une « natural death »avec des problèmes d’« heart failure » et de « Pulmonary Surinfection »according to a source close to the dossier.

Mais le tribunal a averti que la remise du corps n’aurat pas lieu « Before obtaining the results of the analyzes requested and until the members of the family have been identified, they will be returned to the body». « The magistrate considers that the investigation primes the right of the family directly to recover the body »est-il added, précisant qu’il avait été officielment demandé à l’institut médico-légal de conserver le cadavre.

José Eduardo dos Santos, who led Angola from 1979 to 2017, died at the age of 79 in a clinic in Barcelona, ​​where he was hospitalized following a heart attack. , le 23 juin. Son placement en soins intensifs avait révélé les vives tensions existant au sein de la famille dos Santos, notamente entre sa dernière épouse, Ana Paula, et sa fille Tchizé dos Santos, agée de 44 ans.

Dauphin de dos Santos, Joao Lourenço avait surpris en lançant dès son arrivée au pouvoir une vaste campaigne contre la corruption targeting la famille de son prédécesseur.

Le Monde avec AFP

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *