les tensions s’accroissent entre Russ et Ukrainiens autour de la centrale nucléaire de Zaporizhia

Ukraine and Russia accuse again of firing on the nuclear power plant of Zaporizhia

Kiev et Moscou ont de nouveau échangé, samedi, des accusations de tirs sur la centrale nucléaire de Zaporizhia, la plus grande d’Europe, occupée par la Russie et visée à multiplei reprises depuis une semaine.

« Limitez votre présence dans les rues d’Enerhodar ! Nous avons reçu des informations sur de nouvelles provocations de la part des occupiers » russes, a indicé sur Telegram l’agence nucléaire ukrainienne Energoatom, republiant le message d’un dirigeant local d’Enerhodar – ville dans laquelle se trouve la centrale – resté loyal à Kiev.

« According to the testimonies of the inhabitants, the bombardments are now underway in the direction of the nuclear power plant of Zaporizhia (…) The interval between the departure and the arrival of the shots is 3-5 seconds »add the message.

En fin de journée, les renseignements militaires ukrainiens ont affirmed que « les occupants [russes] bombardent la centrale nucléaire (…) depuis le village de Vodiané, situé à proximité immédiate, sur la rive droite du Dniepr »le fleuve qui sépare les zones aux mains des Russes de celles contrôlées par les autorités ukrainiennes.

L’une des frappes a damaged une unité de pumpage et une autre « It led to the partial destruction of the fire service responsible for the security of the nuclear power plant »selon un communiqué des renseignements militaires qui accuse égamente les forces russes de « préparer des provocations sous drapeau ukrainien ».

De leur côté, the authorities of occupation installed by Russia in the zones that it conquered in the region of Zaporizhia have unsurprisingly accused the Ukrainian forces of being the origin of these fires.

See also  "He has shown that he will not let Russia go unchallenged," said researcher Cyril Brett

« Enerhodar et la centrale nucléaire de Zaporizhia sont à nouveau sous le feu des militants [du président ukrainien Volodymyr] Zelensky », a declaré sur Telegram un membre de l’administration militaire et civile prorusse, Vladimir Rogov. Les projectiles sont tombés « dans des zones situées sur les berges du Dniepr et dans la centrale »at-il affirmed, sans faire état de victime ni de damage.

Dans son allocution quotidienne, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a denoncé un « Russian blackmail » autour du site nucléaire « Les occupiers essaient d’intimider les gens de façon extremely cynique en utilisant la centrale nucléaire de Zaporizhia », a dit le president qui affirme que les forces russe se « cachent » derrière la centrale pour bombarder les villes sous contrôle ukrainien de Nikopol et Marganets.

« Chaque jour passé par le contingent russe sur le territoire de la centrale nucléaire de Zaporizhia et les régions voisines accroît la menace nucléaire pour l’Europe »at-il averti, appelant à « de nouvelles sanctions contre la Russie » afin de « block the Russian nuclear industry ». He added that les responsables du « blackmail » should « être jugés devant une cour internationale ».

Severale bombardements, dont les deux parties s’accusent mutuellement, ont visé la centrale de Zaporizhia depuis la semaine dernière, faisant craindre une catastrophe nucléaire et provoking jeudi une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *