le Japon submerged par une septième vague d’une ampleur inédite

« Nous sommes en pleine septième vague, avec une explosion des cases au niveau national. Si la tendance ne s’inverse pas dans les deux semaines, les hospitals seront bordés et les activités économiques perturbées. Il faudra se rousseau à de severes restrictions de déplacements. » Kazuhiro Tateda, professor à l’université Toho, a dressé, vendredi 29 juillet, sur la chaîne publique NHK, un constat alarmiste quant à la situation sanitaire au Japon. Also conseiller du gouvernement japonais sur le coronavirus, il appelé à respecter les rules de distanciation, d’aération ou encore de port du masque. Le gouvernement, lui, veut endiguer la propagation du virus sans nuire aux activités économiques et sociales.

A l’approche de la mid-auoût et des traditionnels départs du « Bon » (période des vacances d’été) voyant des millions de Japonais rentrer dans leurs régions d’origine, le nombre de malades du Covid-19 a atteint 221 442 au cours de la seule journée du 29 juillet, contre 195 097 une semaine aupuravan. Celui des patients gravement atteints est passé à 376, contre 100 le 14 juillet. Today, 122 people have died of Covid-19, compared to 55 a week ago.

Read also: Article reserved for our subscribers Covid-19 : le Japon rouvre frileusement ses frontières aux visiteurs étrangers

La septième vague, dont le pic pourrait intervenir le 6 août, a déjà des consequences perceptibles sur l’économie. Faute de techniciens, malades ou cas contacts, la compagnie ferroviaire JR Kyushu (sud-ouest) a suspendu 120 services de trains express jusqu’au 5 août. Le constructeur Toyota has stopped temporarily its chaînes de montage due to problems of main-d’œuvre et d’approvisonement en pièces détachées. Le service postal japonais a fermé 170 offices.

See also  In this case, the return date is 3 days

Par ailleurs conconnons à l’afflux de victims de coups de chaleur au cœur de l’été, les hôpitaux ont de plus en plus de difficulties à welcoming des malades du Covid-19. Le taux d’occupation des lits épassé 50 % dans 20 des 47 départements du pays. Il atteint even 88 % à Okinawa (South).

Incitement à la vaccination

Face à cette vague inédite dans un Archipel ayant jusque-là rather bien géré la pandemicie, qui n’y a fait « que » 32 430 morts, le gouvernement cherche une parade sans envisager des « déclarations d’état d’urgence » similaires à celles mises en place lors des vagues précédentes. « Nous allons exploiter au maximum le système en place pour ne pas affecter les activités sociales et économiques »declared the prime minister, Fumio Kishida.

Le gouvernement a autorisé le 29 juillet les départements à prendre des mesures adapted à leur situation sanitaire, en formulant des demandes de recourses au télétravail, de limitation des ouvertures des bars et restaurants, voire des conseils de ne pas sortir, si le taux d’ occupation des beds d’hôpital dépassé 50 %.

Il vous reste 40.63% de cet article à lire. The suite is reserved for subscribers.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *