In China, a car accident cost the lives of 27 people sent to quarantine, provoking anger and criticism of the zero-Covid policy

Malgré le quasi-silence des médias officiels, l’accident de bus qui, sur une autoroute de la province du Guizhou, dans le sud-ouest de la Chine, a provocé la mort de vingt-sept passagers et en a blessé vingt autres, dans la nuit du samedi 17 au dimanche 18 septembre, scandalise la population.

Le sujet a été vu more than 600 million times on les réseaux sociaux. Ces passagers étaiten en effet des gens a priori en parfaite santé mais qui étaiten envoyé en quarantaine, à plus de 200 kilometers de chez eux, parce qu’ils vivaient à Yunyan, un district de Guyang, la capitale régionale, où des cas positifs de Covid-19 avaient été signalés. Ils étaiten donc, selon la terminologie chinoise, des cas contact directs ou indirects.

Bien que la circulation des bus soit interdite entre 2 heures et 5 heures dans ces régions montagneuses, l’accident s’est produit à 2 h 40. C’est donc que les autorités n’ont pas hésité à s’affranchir de leurs propres règles en faisant évacuer des gens nightly au nom de la stratégie zéro Covid.

Read also: Article reserved for our subscribers Covid-19 : in China, tens of millions of people remain confined

Par ailleurs, des photos montrent le bus avec le chauffeur vestedu d’une combinaison integrale, d’un masque et d’une visor de protection. Beaucoup d’internautes se demandent comment il est possible de conduire un bus avec un tel équipement. Surtout que dans ces bus, au nom de la politique zéro Covid, il est interdit d’ouvrir les fenêtres, de mettre l’air conditionné et bien entendu de faire la moindre pause. A rumor affirms that the authorities of Guyang have decided on the 16th of September to put an end to the circulation of the virus before the 19th. “Les responsables régionaux et locaux qui ont donné l’ordre d’attrider le zéro virus en trois jours sont pénalement responsable des vingt-sept morts”wrote an internet user. « Cet accident est en train de dilapider la confiance de toute la société », témoigne un deuxième. L’accident est d’autant moins accepté que le virus « n’a tué que deux personnes dans la province du Guizhou » depuis 2020, rappelle un troisième.

See also  In this case, the return date is 20 May
Read also: Article reserved for our subscribers La politique zéro Covid de la China est coûteuse et aleatorye

According to the authorities, on Sunday, around 10,000 people were placed in these quarantine centers. Gao Yu, one of the leaders of online media Caixina posté sur les réseaux sociaux un commentaire qui pourrait lui valoir des ennui mais résumé le ras-le-bol de la population : « Réveillons-nous, revenons à la normale. Opposons-nous resolution aux tests systématices de la population, au zéro Covid et à la closure du pays », écrit-il.

Censorship is severe

En revanche, Hu Xijin, editorialiste du Global Times qui a tenté, dimanche, d’éteindre l’incendie en explicant qu’il fallait dissocier l’accident de la politique zéro Covid, se fait severement insulter. Parmi les commentaires les plus populaires, celui-ci : « Hu Xijin, si tu n’oses pas critiquer les autorités en t’exprimant au nom de la population, s’il te plaît, tais-toi. Pourquoi faut-il toujours que tu mentes pour plaire aux méchants ? »

Il vous reste 27.39% de cet article à lire. The suite is reserved for subscribers.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *