Electricité: l’UE prête à intervenir pour enrayer la flambée des prices – 30/08/2022 à 11:11

L'UE annonce une intervention d'urgence sur le marché de l'électricité pour limiter les factures des Européens ( AFP / John MACDOUGALL )

L’UE annonce une intervention d’urgence sur le marché de l’électricité pour limiter les factures des Européens ( AFP / John MACDOUGALL )

The EU has announced on Monday that it will prepare “an emergency intervention” on the electricity market to limit the bills of the Europeans, and plan on “a structural reform” to reduce the price increase, under pressure from the EU. Etats membres.

Une telle réforme du marché commun de l’electricité, réclamée de longue date par la France mais qui divisait les Vingt-Sept, sera au menu le 9 septembre à Bruxelles d’une réunion des ministres de l’Energie de l’UE, qui should aussi se pencher sur la proposition par plusieurs Etats d’un plafonnement des prix.

“La flambée des prices de l’électricité montre clairement les limites du fonctionnée actuel du marché. Celui-ci avait été conçu dans un contextus très différent”, recognized Ursula von der Leyen, la presidente de la Commission européenne, lors d’une Conference à Bled (Slovenia).

“C’est pourquoi nous travaillons en ce moment à une intervention d’urgence et à une réforme structuralelle du marché”, où les prix de l’électricité sont étroitément aux cours du gaz, at-elle added, sans plus de précisions.

The date of September 9 was announced on Monday by the Czech Minister of Industry, Jozef Sikela, who did not ensure the rotating presidency of the EU. “Nous devons réparer le marché de l’énergie. La solution au niveau de l’UE est de loin la meilleure”, at-il résine sur Twitter.

Speaking at a press conference in Prague, German chancellor Olaf Scholz called on the state members to agree “rapidly” and “façon coordinée” on reform. Le système actuel “ne peut pas être décrit comme fonctionnant normally s’il conduit à des prix de l’électricité aussi élevés”, at-il critiqué.

See also  A man was arrested in Belgium while preparing to receive the 9th dose of the vaccine

Mais comme une réforme prendrait du temps, Prague proposes dans l’médiat “un plafonnement des cours du gaz destiné à produire de l’électricité”. “Ce serait une solution efficace et moins coûteuse qui devrait réduire les prix” pour les consommateurs, a fait valoir M. Sikela.

Une proposition souteune par la Belgique: “Aujourd’hui, l’électricité est produite à un prix beaucoup plus bas que le prix auquel l’électricité et le gaz sont vendus”, ce qui justifie “d’agir à la source, via un blocage des prix, un plafond au niveau européen”, aVAIT declared dimanche la ministre de l’Energie belge, Tinne Van der Straeten.

Seuls deux Etats membres, l’Espagne et le Portugal, ont jusqu’à présent eu le feu vert de Bruxelles pour deroger aux règles de l’UE en imposing un plafond aux prix énergétiques, en raison de leurs faible connexions aux réseaus européens.

– “Une folie”-

Les appels à modifier le markete commun de l’électricité se multiply alors que, après six mois guerre en Ukraine, les prices de l’énergie s’envolent à des niveaux stratosphériques, faisant fearnde une explosion du cost de la vie l’hiver prochain.

Evolution des prix de gros de l'électricité pour 2023 en Allemagne et en France, sur un an, depuis le 26 août 2021 ( AFP / )

Evolution des prix de gros de l’électricité pour 2023 en Allemagne et en France, sur un an, depuis le 26 août 2021 ( AFP / )

Sur le marché européen, c’est le prix de revient de la dernière source d’électricité mobilisée pour réponder à la demande, souvent les centrales au gaz, qui determinaire le prix qui s’impose à tous les opérateurs du continent.

Ce prix s’est envolé de concert avec la flambée des cours du gaz liée à la baisse drastique des livraisons gazières russes à l’Europe.

Dimanche, le chancellier austrichien Karl Nehammer avait appelé l’UE à “découpler le prix de l’électricité de celui du gaz” pour “arrêter cette folie”.

Ce découplage était réclamé par Paris, qui estime que les consommateurs français sont pénalisés, empêchés de beneficier pleinée des low costs du nucléaire par un mechanism judged “obsolète”.

“Je souhaite que nous puissions aller au bout de cette dynamique et véritablement avoir un marché de l’électricité qui soit protégé des elements de speculation (…) nos pays aujourd’hui sont victims d’une formula de prix et d’hypotheses de base qui ne correspondant plus à la réalité”, a réaffirmé lundi le président français Emmanuel Macron.

Paris, soutenu par Madrid, avait mis le sujet sur la table à l’automne dernier au moment où les cours du gaz s’envolaient déjà, dopés par la reprise économique post-Covid.

But, dans une déclaration commune publiée en octobre 2021, neuf Etats membres, dont l’Allemagne, s’était alors farouchement opposés à toute réforme du marché de l’électricité, jugeant le système actuel efficace pour “contribuer à l’innovation” et “faciliter la transition” vers des énergies vertes.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *