depuis Kiev, le secrétaire d’Etat américain Blinken annonce 2 milliards de aide pour l’Ukraine et des pays voisins

Nouvelle réunion des alliés pour coordonner les livraisons d’armes et de munitions à l’Ukraine

The representatives of more than 40 countries and the secretary general of NATO, Jens Stoltenberg, meet on Thursday at the American base in Ramstein for the fifth meeting of the contact group on the defense of Ukraine, organized by the minister of defense. American, Lloyd Austin. They should notably address the challenges that the conflict poses in terms of production d’armement.

« La consumption de munitions est très importante dans cette war en Ukraine », explained le chef d’état-major américain, le général Mark Milley to journalists qui l’accompanént. L’objectif est « d’essayer de determine les besoins, les demandes et ensuite de compare ceci à l’offre, que ce soit les stocks des pays ou ce qui peut être produit par l’industrie » de défense, at-il added dans l’avion qui l’acheminait de Washington.

L’artillerie est décisive dans le conflit. Particulièrement gourmandes en projectiles de toutes sortes, les armées ukrainienne et russe se livrent à une guerre d’attrition des munitions, dont les stocks sont cruciaux. L’Ukraine mène depuis la semaine dernière une contre-offensive dans le south de son territoire, et le president Zelensky a affirme à mains reprises vouloir reprendre « toutes les régions sous occupation russe »y compris la Crimée, annexée par la Russie en 2014.

L’Ukraine has épuisé tout son armement de fabrication russe, et sa defense est est été now totally dépendante de l’aide militaire occidentale. On its side, Russia has turned to North Korea to buy large quantities of rockets and artillery shells, according to Washington.

See also  la Moldavie retient son souffle

Les Etats-Unis, premiers providers d’aide militaire à l’Ukraine ont d’ores et déjà promis de fournier pour 13,5 milliards de fourriards d’armements divers, notably des missiles antichars Javelin, des pieces d’artillerie et des obus Compatible with NATO artillery systems.

Washington has also given the Ukrainian forces des systèmes d’artillerie de precision Himars et leurs roquettes guidedées par GPS dites GMLRS (Guided Multiple Launch Rocket System, roquettes guidedées), d’une portée de plus de 80 kilometres, qui sont largemente utilisés dans le sud et l’est du pays. Kiev souhaiterait des arms de plus longue portée de type ATACMS (Army Tactical Missile System, missile ballistic tactique destiné au lance-roquettes multiples M270 MLRS et au système M142 Himars), qui peuvent frapper à 300 kilometers, mais les Etats-Unis refusent, fearant que ces missiles visent des cibles en territoire russe, ce qui pourrait provocare un élargissement du conflit. « La politique actuelle des Etats-Unis est que nous n’envoyons pas d’ATACMS »a rappelé le général Milley. « Nous avons eu cette conversation plusieurs fois avec mon homologue et d’autres responsables ukrainiens. »

« Nous envoyons des Himars (…) avec des GMLRS, et ces systèmes se sont révélédes très, très efficaces contre les forces russes »at-il added. « Nous pensons que le rayon d’action des Himars est suffistant pour répondre aux besoins des Ukrainiens dans leur combat actuel. »

Les Etats-Unis provide à eux seuls les trois quarts des obus aux standards de l’OTAN, a soirée le porte-parole de l’état-major américain, le colonel Dave Butler. « Plus de ten countries du groupe de contact provide des pièces d’artillerie de 155 millimètres de calibre, et quinze countries donnent des munitions de 155 millimètres »at-il underlined.

See also  The secret of l'envoy's special Figaro

Tous les dons d’armement à l’Ukraine sont calculé pour ne pas affaiblir les capacités militaires des countries donateurs, mais les stocks de munitions doivent pouvoir être renfloués routély, d’où la nécessité de revitaliser la production de l’industrie de défense, a explicable le porte-parole. « The supplies of American munitions to Ukraine are not linked specifically to the annual production capacity of an armament given by the American defense industry, but this production capacity is one of the factors considered »at-il conclu.

Read also: « En Ukraine comme elsewhere, c’est bien la combinaison des arms et des effets qui fait la différence »

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *