communicate with LGBT at the Chow apricot Lattaque Avenue on the Norwegian Norway.

The trajectory of the tramway, quilques crisp mouettes, and a silence assordissant. The capital city of Norway is your favorite destination on the 25th of July, when you visit the center of the village, at the Wheel’s Durnier’s D’Oslo Pride, the ultimate holiday touring commuter LGBT. Aux alentours dune heure du matin, an assailant sort of an arme and fait feu sur des festivaliers. Il your dux personalities and en a blessing vingt and une, selon un bilan provisoire, frappant la Norvage au choir capitale et ses valors progressives.

Nous sommes dans le quartier gay. We have an attack contingent on our avons, not the modality of tolerance, the acceptance of l’autre. ⁇ Tron-Petter Aunaas, habitant d’Oslo

Robe bleue et lilettes de soleil sur des yeux éprouvés, Tron-Petter Aunaas, 24 ans, replace deux drapeaux arc-en-ciel au pied des gerbes doposes à lintersection des rues Pilestredet et Rosenkrantz, barré par police. The place is a triangle. Tron-Petter points trois bars aux extrmits. «Ce sont des bars gay. We’m going to play Quartier Gay Oslo. Tout le monde sait a ici. This one attack contests all of our avons, not the modality of tolerance, the acceptance of l’autre, dnonce-t-il, sidéré. Il y était passé nu la nuit, se photographiant dans la foule, avant ditre revilé par les appeals inquiets de ses proches au matin.

Lire aussi: En Norvège, deux morts et plusieurs bless après des tirs à Oslo; la police inquire on «un acte terrorist»

Oslo frappie en pleines clibrations LGBT

In the case of 24 juices, the capital is the norm la grand grand fte LGBT annuelle du pays, a semaine entree of clibrations and de musical output attire plus de foule que la fête nationale. La nuit s’nonçait blanche et joyeuse. The sono install gante au Studenterlunde, in the center of the Oslo, crachait du Lady Gaga.

See also  in «Moskva», navire amiral de la flotte russe, a coulé

Des couples homosexuels and lesbians se baladaient librement, main dans la main, entre les phaides dicores de dizaines de drapeaux arcs-en-ciel. Certains requisite a pas de danse enfiévré on l’asphalte à mesure que heres avanaient, in demi-dates des nuité septentrionales. We sommes a ville inclusive and progressiveMario Borgen, Lore d’une reception à l’Hitel de ville, in the d encbut de soirée.

Sur coups dune heure du matin, plus dune dizaine de coups de feu sont tiris aux abords du London Pub. Une institution, the highest view bar in the capital, and the most beautiful collections of l’Oslo Pride in the new norms. «Sans l London Pub, Oslo ne serait pas Oslorsume Joakim, osloïte dadoption depuis neuf ans. «En onze ans de Pride, je n’ai jamais vu ça, souffle, hagard, Martin Hallingstad, 45 ans, qui travaille pour livinement. Bien sûr on a des htéros qui râlent, mais ça ne va pas plus loin. Lui, visiblement, si, grimace-t-il en pointant li li oo le tueur a fait irruption. Un ses amis est hospitalis ce ce matin, après avoir reu une balle dans l’omoplate.

You have the remaining 57.75% of the following articles. The suite is reserve aux abonnés.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *