au moins cinq morts dans un bombardement russe près d’un arrêt de bus de Mykolaïv

L’armée russe et les separatistes prorussses de Donetsk accuse l’Avoir bombardé un camp de prisonniers ukrainiens, faisant des dizaines de morts

Danil Bezsonov, spokesman for the separatists supported by Russia in the region of Donetsk, said in a matinée sur milieu Telegram Qu’au moins quarante prisonniers de guerre ukrainiens, captured lors des combats de Mariupol par l’armée russe, ont été tués par des bombardements ukrainiens, et 130 autres blessés, vendredi, lors d’un bombardement ukrainien sur une prison de la ville d ‘Olenivka.

Une accusation formulée également par le ministère russe de la défense, qui affirme, dans un communiqué rendu public quelques minutes plus tard, que des tirs d’un système d’artillerie Himars, fourni à l’Ukraine par les Etats-Unis, ont frappé the prison of the region of Donetsk, où étaiten incarcerés ces soldats ukrainiens. L’armée russe parle de quarante morts et 75 blessés.

« Cette provocation scandaleuse vise à effrayer les soldiers ukrainiens et à les dissuader de surrender », écrit le ministère. Il précis que la prison abritait notably des members du régiment Azov, qui s’est illustré dans la défense de la ville de Mariupol.

Après de longues semaines de siège et de résistance sur le site sidérurgique d’Azovstal à Marioupol, quelque 2 500 combatants ukrainiens s’était rendus à l’armée russe en mai. Moscou avait fait savoir qu’ils seraint incarcerés à Olenivka, mais n’a pas communiqué le nombre de prisonniers detenues actuellement dans cette prison.

The head of the pro-Russian separatists in Donetsk, Denis Pouchiline, said at the end of the morning on the Russian television channel Rossiïa 24 that the Ukrainian authorities « avaient donné l’ordre d’élimaire ceux [parmi les prisonniers] qui témoignaient » d’exactions commises, selon lui, par les forces ukrainiennes. Alors que le bilan des morts et blessés serait en cours, il a fait état de 47 morts, tandis que les forces de défense du territoire séparatiste ont revu leur bilan à 53 morts.

See also  Les 22 «bombs carbone» TotalEnergies qui participeraient à réchauffer la planète de plus 2 degrs

On Friday, la télévision publique russe a diffused des images présentées comme étant celles des baraquements carbonisés du center de détention, sans montrer de victims. Ces déclarations n’ont pas pu être verified de source indépendante.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *