Après l’arrivée de Nancy Pelosi, plus de 20 avions militaires chinois dans la zone de défense taiwanaise

Poussée de fièvre entre Pekin et Washington. China reacted to the visit of the head of the American parliament. Nancy Pelosi, à Taïwan, promettant des « actions militaires ciblées » en dénonçant l’attitude « extremely dangerouse » des Etats-Unis. According to l’agence officielle Chine nouvelle, Pékin convoqué mardi l’ambassadeur américain en Chine, Nicholas Burns.

«Les Etats-Unis (…) tentent d’utiliser Taïwan pour contenir la China», a estée le ministère chinois des Affaires étrangères dans un communiqué, ajoutant que Washington «ne cesse de déformer, d’obscurcir et de vider de tout sens le principe d’une seule Chine, d’intensifier ses échanges officiels avec Taïwan et d’encourager les activités separatistes «indépendantistes» de Taïwan. Ces actions, comme jouer avec le feu, sont extremely dangereuses ».

Taiwan has subsequently announced that more than 20 Chinese military aircraft have entered the Taiwanese defense identification zone. « 21 avions de l’armée chinoise (…) sont entrés dans l’ADIZ (Zone d’identification de défense aérienne, plus large que l’espace aérienne) du sud-ouest de Taïwan le 2 août 2022 », a announce dans un communiqué sur Twitter le ministère taïwanais de la Défense.

See also  50% of Jean-Luc Milenchon's Guadeloupe, Martinique and Guinea

Soutien « inébranlable » de Washington

Cette visite a lieu malgré les avertissements de la Chine qui considerate cette visite comme une grave provocation risquant d’enflammer des relations sino-américaines déjà tendues. Des images diffused en direct de la télévision ont montré Nancy Pelosi, 82 ans, accueilée à son arrivée par Joseph Wu, le ministre taiwanais des Affaires étrangères. Elle est arrivée à l’aéroport de Songshan à bord d’un avion militaire américain et a d’emblée affirmed que sa visite à Taïwan montrait le “soutien unconditionalnel” des Etats-Unis à l’île.

De son côté, le ministère taïwanais des Affaires étrangères estime que Nancy Pelosi montre le soutien « inébranlable » de Washington. « Nous pensons que la visite de la présidente Pelosi (…) va reinforcer les étroits et amicales entre Taïwan et les Etats-Unis, et encore approfondir la cooperation en général entre les deux parties dans tous les domaines », declared the ministry.

Provocation majeure

La Chine estime que Taïwan, peuplée d’environ 23 million d’habitants, est l’une de ses provinces, qu’elle n’a pas encore réussi à reunifier avec le reste de son territoire depuis la fin de la guerre civile chinese ( 1949). Opposé à toute initiative donnant aux autorités taïwanaises une légitimité internationale, Pékin est vent debout contre tout contact officiel entre Taïwan et d’autres pays.

Des responsables et parlementaires américains se rendent régulément sur l’île. Mais la Chine juge qu’une visite de Nancy Pelosi, l’un des plus hauts personnages de l’Etat américain, est une provocation majeure. La semaine dernière, lors d’un entretien telefonique avec le president American Joe Biden, le president Chinese Xi Jinping avait déjà appelé les Americans à ne « pas jouer avec le feu ».

See also  Guerre en Ukraine : "Nous avons pitié du peuple ukrainien" et "nous l'aiderons à se débarrasser du régime" du president Zelensky, lance le ministre russe des Affaires étrangères

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *