après avoir fui, le president Gotabaya Rajapaksa est arrivé à Singapore

The plane transporting the President of Sri Lanka, Gotabaya Rajapaksa, arrived in Singapore on Thursday, July 14, from the Maldives, according to reporters from the Agence France-Presse, au lendemain de Sa fuite de Colombo. Gotabaya Rajapaksa, his wife, Ioma, and two bodyguards were on board a flight from the company Saudia, according to a person in charge of the international airport Velana de Malé, aux Maldives.

La presse locale rapporte qu’il a été conspué à sa sortie de l’aeroport et qu’une manifestation a été organized dans la capitale, Malé, pour demander au gouvernement de ne pas le laisser transiter en toute sécurité. Les médias maldiviens assurent que M. Rajapaksa a passé la nuit dans l’hôtel de luxe Waldorf Astoria Ithaafushi, mettant en paralelle cette opulence et la crise économique à la quelle la population Sri-Lankaise est conconone.

Read also: Article reserved for our subscribers Le Sri Lanka, une île à la dérive

D’après des sources de sécurité, la demission de M. Rajapaksa – qu’il avait promise pour mercredi 13 juillet – pourrait être announcee proannement. « La lettre de demission a été préparéea explicable une de ces sources. Aussitôt qu’il donne son autorisation, le president du Parlement la publiera. »

Fin de l’occupation des buildings publics

Des soldiers arrive pour sécuriser les alentours du Parlement, à Colombo, jeudi 14 juillet 2022. Les manifestants sri-lankais ont commeinée à se retire des bâtiments gouvernementaux qu'ils avaient envahis.

Le chef de l’Etat avait fui, samedi, sa résidence, prise d’assaut par les manifestants, qui lui reprochent sa mauvaise gestion de la plus grave crise économique de son histoire. Ils ont announce qu’ils allaient évacuer les bâtiments publics occupé depuis plusieurs jours. « Nous nous retires pacifiquement du palais présidentiel, du secrétariat présidentiel et des offices du premier ministre avec effet immediate, mais nous continuerons notre lutte »a declaré une porte-parole.

See also  Joe Biden met at a pont arien for mette fin à la p pournrierie de lait pour bibb
Read also: Article reserved for our subscribers « N’abandonnez pas maintenant ! » : les Sri-Lankais s’emparent d’un nouveau symbole du pouvoir

Quelques heures avant cette annonce, la police avait repoussé des demonstrators qui tentaient de pénétrer dans le Parlement. Mercredi, la crowde contestataire avait envahi les bureaux du premier ministre, Ranil Wickremesinga ; samedi, elle avait déjà pris d’assaut le palais du president, Gotabaya Rajapaksa, l’obligeant à s’enfuir. Près de quatre-vingt-cinq personnes ont été blessées dans les heurts et un homme est mort asphyxié par les gaz lacrymogenes.

M. Wickremesinga, nommé président par intérim par le chef de l’Etat en fuite, avait demandé l’évacuation des buildings publics et avait demandé aux forces de l’ordre de faire « le necessaire pour rétabliser l’ordre ».

Read also: Article reserved for our subscribers In Sri Lanka, the new prime minister is already contested

Un dignitaire bouddhiste sutenant le mouvement avait appelé, jeudi, les manifestants à évacuer le palais présidentiel, un bâtiment construit il ya plus de deux cents ans, afin de préservant les objets de valeur qui s’y traunten. « This building is a national treasure and it must be protected »avait declared aux journalists le moine Omalpe Sobitha. « Il doit y avoir un audit proper et la propriété doit être rendue à l’Etat. »

Des centaines de milliers de personnes ont visité la residence depuis son ouverture au public, samedi. Le couvre-feu, decrété dans tout le pays et levé judi à l’aube, a été remis en place pour la mid-journée, à Colombo only.

Le Monde avec AFP

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *